Jouer c’est serieux

Dans les ateliers de l’égalité et la citoyenneté, le jeu est souvent utilisé pour libérer la parole, pour apprendre à collaborer et travailler en groupe. Les jeux coopératifs quant à eux ont toujours favorisé la cohésion de notre groupe. Ce dernier a choisi de mener une réflexion autour de la thématique du jeu et des jouets, donnant ainsi l’occasion de remonter dans l’enfance et piocher des souvenirs en lien avec la thématique. Nous avons réfléchi sur les jeux d’hier et d’aujourd’hui, sur la manière dont nous jouions et dont jouent nos enfants maintenant, le lien avec notre mode de consommation actuel, le sexisme dans les jouets, la notion du temps, etc. Nous nous sommes posées plein de questions : sommes-nous réellement libres quand il s’agit de choisir un jeu ou un jouet pour nous ou pour nos enfants ? Sommes-nous conscients de l’évolution électronique et numérique qui envahit ce domaine ? Quels sont les rapports qu’entretiennent les enfants avec la reproduction en miniature du monde des grands ?
Nous avons visité le musée du jouet de Bruxelles pour plonger davantage dans l’histoire des jouets, observer, manipuler et jouer avec certains jeux de société très anciens. C’était un vrai moment d’échange et de complicité.
En parallèle à cette réflexion critique, nous avons décidé de présenter l’échange de nos réflexions sous forme d’un calendrier illustré d’images que nous avons prises nous-même lors des ateliers avec l’appui théorique et pratique de « Media animation ».
Nous sommes loin d’appréhender l’étendue de la question, mais nous nous sommes donné tout simplement le droit de réfléchir sur un sujet qui nous interpellait. Nous avons choisi la photo pour nous exprimer et la forme de calendrier pour présenter notre travail.
Ce projet collectif représente le résultat d’un grand jeu de coopération dont le but est de diffuser notre travail et également de vous impliquer dans cette réflexion parce qu’il appartient à chacun-e de prendre le temps non seulement de jouer mais aussi de se poser des questions sur les mécanismes qui façonnent la manière dont nous consommons les jeux. « Le destin des cultures se lit également dans les jeux » Roger Caillois.
Le CFEP nous a donné les outils et les moyens pour nous placer comme actrices centrales dans ce projet. Nous espérons que ce calendrier vous plaira et suscitera chez vous réflexion et interrogation autour de cette thématique ludique et très sérieuse à la fois.
Seniha, Laila, Nevrie, Fatema, Halima, Saliha, Fatiha, Bernadette, Neslihan, Natalia, Wafa, Ruth

Ce calendrier a été imprimé en plusieurs exemplaires grâce au soutien de la commune de Saint Josse-Ten—Noode. Il a été distribué au sein du milieu associatif bruxellois.